AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum Invité <3
Midnight Sun a ouvert ses portes le 16 Aout 2018.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
SI TU VEUX AVOIR DES RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE CONCEPT
C'EST ICI QUE TOUT CE PASSE : JUSTE LAAAAA !
Hey, Invité, qu'est-ce que tu dirais de boire quelques coktails dans une villa de riche
La soirée des Kingston t'attends !.

 

 Forgetting or forgiving? [Andraël]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Sam 9 Déc - 18:21


Forgetting or forgiving

Raphaël Müller & Andrew O'Connel


Je me raidis sur place. Je me tournais légèrement pour constater que le verre avait explosé contre le mur. Je me retourna lentement face à Andrew qui laissait exploser des mots qui me firent l'effet d'une douche froide. Plus je l'écoutais plus les mots s'imprégnaient dans mon esprit. Je comprenais enfin son mal-être vis à vis de toute cette histoire. Je l'écoutais sans un mot et en le regardant dans les yeux, le voir ainsi me faisait prendre conscience du mal que je lui avais fait inconsciemment. Il restait debout mais je voyais bien qu'il souffrait. Je ne répondais en rien à ses mots, je n'avais rien à dire, ni à débattre sur... Car tout ce dont je l'accablais auparavant... Je commençais à agir réellement ainsi.

Je baissa un instant le regard, et me retourna. Je prends alors les morceaux de verres pour les jeter; ne me préoccupant pas des petites coupures que le verre pouvait me faire. Je tourna une nouvelle fois ma tête vers lui et parla d'une voix monotone, sans sourire ni aucune autre émotion.

- Remets toi dans le canapé ta jambe doit te lancer.


Je nettoya aussi l'eau qui était à terre. Au diable mes affaires "de bourge", au diable ma dignité... Je pris une serpillière et me mets a genoux pour bien éponger le sol et retirer les morceaux qui s'étaient également plantés dans le mur. 
Je ne lui offris aucun regard, étant dos à lui. Cela ne servait à rien. Il ne méritait pas que je vienne mettre autant de bordel dans sa vie. Je resta ainsi au sol, regardant le sol sans rien dire. Une à deux larmes s'étaient échappés car j'avais eu peur de son geste mais aussi je venais de me rendre compte que j'avais perdu la troisième personne que j'aimais le plus au monde. La voix continuait de se manifester mais je la fis taire silencieusement.
Code by Fremione.



Dernière édition par Raphaël Müller le Sam 16 Déc - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Dim 10 Déc - 10:57

Les mots venaient encore et encore et même en voulant arrêter je n’y arrivais. Parce que ça faisait du bien. Du bien de tout lâcher pour une fois. Même face à Clément je n’avais pas été aussi ouvert et direct. En même temps je ne voulais pas le surcharger, il avait déjà bien assez de problèmes comme ça. Je trouvais ça injuste que Raphaël me fasse des reproches. Oui j’avais rompus, oui j’avais créé de faux espoirs en lui, lui faisant croire que c’était possible… Mais après j’avais juste été terre à terre et maintenant j’en payais les pots cassés. En plus du manque que je ressentais vis-à-vis de lui j’avais tout le reste qui me tombait dessus.

J’aurais voulu qu’il réagisse, qu’il fasse quelque chose. Mais c’était comme s’il était sous choc… Je le voyais bouger doucement, faire un geste après l’autre. Je le regarde alors qu’il me dit de me recoucher dans le canapé. Ma jambe est traversée de petits tremblements. J’hésite une secondes avant de me rendre compte que je ne pourrais vraiment pas l’aider. Je finis par m’écrouler dans le canapé, serrant les dents de douleur. Une larme coule sur ma joue. Trop de choses-là, trop d’émotions, trop de choses qui se passent… Alors je me recouchais et j’essayais de calmer ma jambe. Une fois que Raphaël eu tout rangé et nettoyé il reste au sol et le silence emplis la pièce. Je me donnais un instant pour être sûr que ma voix ne m’abandonnerait pas en plein milieux de ma phrase avant de lancer :

« Ne t’avises pas de penser que je n’ai plus aucun sentiments pour toi. Je pense à toi jour et nuits au point de plus pouvoir en dormir. Et je me sens coupable pour la manière dont j’ai mis fin à notre relation, crois-moi bien. Mais… On ne pouvait pas continuer de la sorte Raph… Tu ne peux pas nier que ça aurait mal finit à un moment ou un autre, malgré nos sentiments et toute la bonne volonté du monde… »

Ma voix était implorante. J’avais tourné la tête pour le regarder. Je n’aimais pas le voir ainsi, mais pas au point de me sentir coupable de ma réaction précédente. Je finis par détourner le regard, avant de fermer les yeux. Je déglutis, mon cœur s’emballa d’un coup, le sang pulsant plus fort à mes oreilles. Ce que je m’apprêtais à faire me rendait nerveux à souhait. Bordel… En priant que sa réaction ne soit pas mauvaise.

« Mais… ça ne veut pas dire que… aujourd’hui les choses ne sont pas différentes… ET que la fin pourrait être différente aussi pour le coup ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Dim 10 Déc - 14:32


Forgetting or forgiving

Raphaël Müller & Andrew O'Connel


Après un moment à terre je me relevais, je l'écoutais me parler. Sans un mot cette fois encore. Andrew s'en voulait tellement mais je comprenais ce qui l'a amené à ne pas continuer. Cependant quelque chose en moi persistait à me dire nous aurions dû en parler au moment où nous étions réellement ensembles au lieu de se laisser trop absorber par ces doux moments. Mon coeur fit un bond quand je me remémorais qu'il m'avait dit avoir toujours des sentiments et d'autant penser à moi, comme je pouvais penser à lui. Ce qu'il finit par me dire avait fait un bond au niveau de mon coeur et je le regardais tout en me tournant face à lui. Il s'était effectivement rallongé, et je m'avançais à présent vers lui et je m'installais sur la chaise à côté du canapé, ne le lâchant pas du regard. Un léger sourire se dessina sur mon visage.

J'avais déjà quelques trucs en tête que je devais lui dire... Lui avouer, lui révéler... 

-Andrew... Je voudrais juste que tu saches... Je me sens coupable également de ce qui s'est passé entre nous... Je n'ai pas été le petit-ami auquel tu t'attendais. Mais saches qu'à présent... Je suis prêt. Prêt à dévoiler aux autres que je t'aime, toi et personne d'autres. J'aimerais qu'on recommence tout en ne mentant plus à personne. Plus de relation caché... Plus de secrets... Juste toi et moi à nouveau... Si tu le veux...

J'avais peur de sa réponse. Je voulais vraiment le retrouver, retrouver celui dont j'étais amoureux et qui me hantait lorsqu'il était loin de moi. Les mots étaient sortis tout seuls mais il étaient sincères. J'étais à présent prêt à affronter les remarques qu'ils viennent de ma famille ou du reste de mon entourage. J'hésitais à poser ma main sur la sienne, dans l'attente de sa réponse. Mon coeur battait à une vitesse effréné que je crus qu'il allait sortir de ma poitrine.
Code by Fremione.



Dernière édition par Raphaël Müller le Sam 16 Déc - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Mar 12 Déc - 9:15

Je me retrouvais à espérer. Espérer que cette fois l’orage était passé. J’avais pèté les plombs précédemment. En même temps il l’avait cherché. Il ne se rendait pas compte … Il ne se questionnait pas… peut-être que ça avait changé durant les 5 dernières minutes. Je comprenais qu’il m’en veille, mais il ne semblait pas s’être questionné, ni avoir essayé d’analyser la situation d’un autre point de vue ni, essayé de se mettre à ma place… Rien. Du moins il ne l’avait pas montré et ses reproches n’avaient pas indiqués qu’il y avait réfléchis. Mais maintenant c’était différent. Le ton était descendu et la conversation plus douce ; D’où le fait que j’espérais…

J’avais dit à voix haute ce que j’avais essayé de ne pas penser pendant le mois qui venait de s’écouler. Raphaël s’installa sur la chaise à côté du canapé, mais je n’osais pas porter mon regard vers lui, ayant tourné légèrement la tête dans l’autre sens et ayant fermé les yeux. Quand il parla je notais que le ton avait changé en quelque chose de plus doux aussi. Je tournais malgré moi la tête vers lui et le détaillais du regard. Je venais de lui dire que la situation actuelle était différente, et c’était vrai ! Je n’étais plus son garde du corps, il n’y avait plus ce besoin de secret… Et lui venait de m’avouer qu’il serait prêt à s’afficher… Je sais que ça lui demandait beaucoup. Je déglutis réfléchissant à ce que j’allais dire. Bien sûr que la première chose que je voulais faire était de le serrer contre moi, retrouver son sourire et notre proximité, mais … Ce serait plus compliqué que ça… non ? Hochant doucement la tête je répondis enfin.

« Je pense que… On peut essayer de tenter le coup… Si aucun de nous n’a perdu ses sentiments pour l’autre… Ca devrait bien se finir non ? »

Je relevais le regard vers lui. J’essayais de ne pas trop espérer de peur qu’une deuxième chute s’en suive. Le fait que je ressente cette peur me guida pour la décision à prendre.

« Est-ce qu’on pourrait faire ça bien et correctement ? Comme des gens normaux l’auraient fait ? Avec rencards, raprochements, présentations officielles… ? »

Je le regardais plus timidement. Autant je le voulais avec moi autant j’avais peur qu’on ne se blesse à nouveau. D’où la demande de le faire pas à pas et correctement. Prendre le temps de bien construire les bases, de bien évaluer si on aimais toujours l’autre…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Mar 12 Déc - 21:58


Forgetting or forgiving

Raphaël Müller & Andrew O'Connel


J'étais rassuré de voir comment son attitude avait changé de tout-à-l'heure. Nous étions toujours deux optimistes en amour. Je ne savais pas quoi en penser avec tout ce temps qui s'était écoulé mais également la "distance" qu'il y a eu entre nous. Mais j'étais certain de mes sentiments, à présent la question à laquelle nous devions penser était "vu que les choses sont à présent différentes, sommes-nous toujours fait pour être ensembles?" Pour ma part j'aurai répondus de suite oui mais je devais être sûr à cent pour cent des sentiments d'Andrew à mon égard, bien que j'en ai déjà une petite idée.

Je suis convaincu que tout sera différent d'avant, et que ça sera bien mieux qu'il y a un mois...


A part mes sentiments envers lui bien entendu.  Je sourie un peu plus lorsqu'il me demanda de laisser les choses se faire plus "normalement". Je tendis alors ma main vers lui en affichant un petit sourire en coin, un sourire un peu taquin dont j'avais le secret.

Enchanté de vous rencontrer. Je suis Raphaël Müller, j'ai 23 ans et je suis étudiant en stylisme. Et toi?

Je souriais en attendant qu'il réagisse. Mais rien que de savoir qu'il voulait qu'on recommence toute la relation que nous avions, et que la "fin" serait plus..."heureuse"... Cela me fit encore un peu plus sourire. Je l'attendais dire ce qu'il avait à dire en étant tout content de pouvoir parler normalement avec lui, comme avant, avant que tout se mette ainsi en place entre nous.
Code by Fremione.



Dernière édition par Raphaël Müller le Sam 16 Déc - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Mer 13 Déc - 18:49

Je me sentis mieux au moment où il me dit qu’il était certain que tout ira mieux. Je hochais la tête. Et si jamais ça ne collais pas ? Alors on saura qu’on n’est pas fait l’un pour l’autre. Naturellement je flippais que ça ne colle pas, que mes sentiments soient trompés, pas assez forts, qu’on se blesse à nouveau. Tant de facteurs qui faisaient peurs, tant de choses qui pouvaient se passer. Du coup je demandais de commencer les choses lentement. J’eu peur un instant qu’il refuse, qu’il exige de reprendre où nous en étions. Mais son sourire fit que ma peur s’envola, le poids dans ma poitrine s’effaça un peu.

Je le regardais alors surpris, mais un sourire se forma sur mes lèvres. Son geste avait été si spontané, si rafraichissant. Mon cœur rata un battement à son sourire, alors que je tendis la main à mon tour, serrant la sienne.

« Andrew O’Connel, 30 ans, barman daltonien qui s’est fait tirer dessus ce soir. Ravis de faire ta connaissance Raphaël ! »


Je lui souris doucement avant de lâcher sa main, juste pour mieux relancer :

« Alors dites-moi tout, pourquoi la mode ? »

On passait du ‘vous’ au ‘tu’ et du ‘tu’ au ‘vous’, mais ce n’était pas dérangeant. C’était même drôle. Un truc classique, gnangnan qu’on voit dans beaucoup de films. Et pourtant c’était … Adéquat ? Je ne sais pas, mais ça me faisait sentir mieux. Déjà c’était drôle, donc ça remontait un peu mon moral. Le calme après al tempête. Malheureusement de courte durée car, à force d’avoir crié précédemment, je fus pris d’une quinte de toux. Lançant alors un regard en biais à Raphaël je demandais un peu honteux après avoir raclé ma gorge.

« Y a moyen d’avoir un verre d’eau, s’il te plait ? »


C'ets pas comme si j'avais fait éclater le dernier non plus.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Ven 15 Déc - 21:46


Forgetting or forgiving

Raphaël Müller & Andrew O'Connel


Je ne pouvais m'empêcher de sourire lorsqu'il se présenta à nouveau. Des informations que je savais déjà, il me serra la main en ressentant un petit frisson dans mon échine lors du nouveau contact de notre peau. Andrew me demanda alors pourquoi j'avais choisi la direction du stylisme tout en ajoutant qu'il voudrais bien un verre d'eau. Décidant de choisir les priorités je me lève et chercha alors un verre dans sa cuisine mais je n'en trouvais pas le dernier avait effectivement fini dans le mur. Je ramène alors une bouteille et je la lui tendis tout en reprenant ma place à ses côtés. Je le laissa boire un peu avant de répondre à sa question.


- J'ai toujours aimé imaginer des choses. Et puis j'aime bien la mode et les vêtements, pas très "viril" je l'accorde. Mais cela ne m'a pas empêché de tout faire pour réussir. Et puis je veux réussir dans la société pas en tant que fils d'ambassadeur mais en tant que véritable styliste, c'est mon rêve.

Je le regardais toujours, le sourire toujours présent sur mon visage. Il avait mal je le savais mais je ne pouvais rien faire... Encore une fois je n'étais bon que pour tenir compagnie. Mais si cela pouvait lui faire ne serait-e qu'un peu sa douleur en discutant alors cette inutilité m'allait.

- Le tutoiement me semble plus adéquat... Et toi? Pourquoi barman? Et pas un autre métier?

Ce n'était pas une critique loin de là, mais je voulais savoir pourquoi il avait choisi ce métier-ci et pas un autre. Je le connaissais et il choisissait  toujours son métier avec intérêt. Et pourquoi ce bar-ci et pas un autre? Peut-être devenais-je juste parano...
Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Dim 17 Déc - 23:00

Je pris une gorgée d’eau avec gratitude. J’avais la gorge sèche avec tout ça ! Je bus deux grandes gorgées au final avant de l’écouter me présenter ses études. Bien sûr on en avait déjà parlé, bien sûr que je savais ce qu’il faisait. Mais … j’aimais quand il parlait de quelque chose qu’il aimait. Il était toujours aussi passionné en parlant de mode et il avait toujours cette petite lueur dans le regard. C’était agréable de voir que des gens pouvaient encore éprouver ça et non se laisser abattre par des contraintes de la vie de tous les jours et être aussi morose. Je souriais, répondant à son sourire. Je me sentais plus détendus. Plus serein. On pouvait peut-être reconstruire quelque chose s’il le disait à sa famille…

Je rigolais doucement alors qu’il me proposait le tutoiement. Buvant encore une gorgée je répondis alors :

« J’avais besoin d’argent et le barman avait besoin de protection donc voilà. J’avais commencé une formation à la Navy mais j’ai du arrêter à cause de mon daltonisme. Et du coup je me suis redirigé vers une formation de garde du corps. D’où le fait que je suis utile au patron du bar, même si je n’avais jamais servis une bière de ma vie. »


Inutile de dire que j’avais besoin d’argent parce que j’avais démissionné à cause de notre passé. Inutile aussi de faire allusion à cette époque. Pas besoin de retourner le couteau dans la plaie. On était là pour aller mieux. Et pourtant le sujet n’était pas entièrement évitable. Je lui lançais un regard en biais, jouant nerveusement avec la bouteille d’eau.

« Tu vas dire quoi à ta famille pour nous deux ? Tu vas attendre … ensemble ou tu vas leur expliquer avant ? »


Ma langue avait failli fourcher. « Tu vas attendre qu’on sorte ensemble ? ». Ce n’était pas la meilleure phrase. Je ne voulais pas que ça sonne comme acquis ou qu’il était coincé. Je voulais vraiment une approche normale… Ou du moins aussi normale que possible !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Lun 18 Déc - 17:46


Forgetting or forgiving

Raphaël Müller & Andrew O'Connel


Andrew m'expliqua alors les raisons de ce choix de métier, bien que je savais les raisons dû fait qu'il n'a pu poursuivre son métier en temps que mon garde du corps. Mais je ne voulais pas qu'on s'étende davantage sur ça... C'était encore un sujet délicat entre nous. Je souriais et essayait de me retenir de rire lorsqu'il me confia qu'il n'avait jamais de faire de bière avant, je m'en doutais bien et cela me faisait rire de l'imaginer à ses débuts dans ce bar.

- J'espère que tu n'as pas renversé trop de verres, ni fais des mélanges étranges entre les différentes boissons. Mais bon tu as toujours prouvé que tu étais un bon vigile en tout cas, ce soir en particulier.

Je riais un peu, le taquinant comme avant. Puis je restais silencieux un long moment, profitant de ce silence pour le laisser me poser une question qui méritait d'être posé. Je lui parlais aussi très sérieusement.

- Ma soeur est au courant pour nous deux... Mais je pensais en parler à mon père très prochainement, je ne veux pas qu'il continue à penser que je lui présenterais une fille...

Le temps passait lentement et je continuais à regarder Andrew, désirant un peu plus retrouver ce qui avait disparu entre nous il y a de ça un mois... Je le regardais, toujours aussi sérieux. En lui émettant ma requête si singulière.

- Est-ce que... Je peux te prendre dans mes bras? Juste une étreinte, rien de plus... Je suis peut-être trop optimiste de penser que tu accepteras mais... Cela me rassurerait en quelque sorte...

A moins qu'il voulait plus si on se touchait mais c'était à lui de voir, déjà s'il acceptait ce contact entre nous. 

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Mer 20 Déc - 9:11

Je rigolais alors qu’il me parlait de verres renversé et de mélanges. Je n’allais pas non plus lui donner le nombre de verres brisés, renversé ou mal remplis. Oui non, j’avais quand même encore un minimum d’estime en moi. Je souriais un peu moins quand il me dit que ce soir j’avais au moins fait un bon vigile. J’aurais aimé ne pas arriver à ces extrêmes mais bon. Je continuais de sourire à Raphaël. C’était étrange d’être à nouveau ainsi, mais en même temps ça faisait du bien. Sauf que j’avais peur, j’avais peur de me bruler les ailes à nouveau. Du coup je le questionnais, revenant sur notre situation, quittant un peu le jeu du « nouvelle première rencontre ». Et je fus soulagé de voir Raphaël y répondre avec sérieux. Au moins ça ne le fâchait pas.

Mon estomac se serra doucement alors qu’il parlait de son père et du fait qu’il s’attendait encore à voir Raphaël arriver avec une fille. Je hochais la tête doucement. Sa sœur savait donc. Donc un début était possible. Si elle avait mal réagis j’étais sûr que Raph y aurait fait une allusion. J’étais perdu dans mes réflexion sur comment faire, comment pourvoir être ensemble, évaluer les possibilités et autre quand le styliste repris la parole. Je relevais le regard vers lui. Une étreinte ? Je fus étonné alors qu’il demandait ça comme si c’était quelque chose de grave mais je supposé qu’avec notre histoire ça l’était. Pas que l’étreinte était quelque chose de grave mais c’était un terrain glissant. Cependant je me surpris à sourire doucement.

« Pas sûr que ce soit la meilleure étreinte au monde vu mon état, ni la plus confortable mais si tu veux vas-y…. Essaye juste de ne pas écraser ma jambe ? »

C’est vrai que moi couché sur le divan ce n’était pas top mais s’il y arrivait pourquoi pas… Bien sûr que mon cœur s’était emballé à l’idée de l’avoir contre moi, bien sûr que j’avais peur aussi de déraper et l’embrasser. Je n’étais pas sûr que ce soit une réaction des plus seines vu notre histoire encore une fois…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Mer 20 Déc - 14:33


Forgetting or forgiving

Raphaël Müller & Andrew O'Connel


Les battements de mon coeur s'étaient accélérés lorsqu'il m'avait dit que le câlin était possible bien évidemment, si je ne lui faisais pas mal à sa jambe. Je devais essayer de le prendre dans mes bras tout en le laissant allonger et ne pas appuyer en aucune façon sur sa jambe. Je me redresse et me disposa sur le divan pour avoir de la place et je disposais mes bras autour de la taille d'Andrew. Je le serrais doucement de la faible force que j'avais. Je déposais ma tête sur son torse en fermant les yeux et soupirant doucement. Je le laissais se positionner avec moi sur lui, par chance je ne touchais en aucun cas sa jambe blessé.

Je respirais doucement en profitant de cette étreinte, certes elle n'était pas si confortable que l'on pouvait s'imaginer mais c'était agréable. Mon coeur battait d'une force que je pensais qu'il allait s'expulser de ma poitrine de lui-même. Je gardais un petit instant les yeux fermés. Puis je relève alors la tête pour le regarder. Je me perdais à présent, une nouvelle fois depuis si longtemps, dans ses grands yeux que j'affectionne tant. J'esquissais un sourire, et je constatais aussi que nos visages n'étaient pas aussi éloignés que je le pensais. Mais cette proximité ne me dérangeait pas... Si Andrew était gêné de cette absence de réelle distance entre nous le gêner, qu'il me le dise... Je passais mon regard de ses yeux à ses lèvres. Je me mordais un petit instant ma lèvre inférieure avec la furieuse envie de fondre sur ses lèvres... Comme avant, ces lèvres que j'avais l'habitude d'embrasser pendant quelques mois... Cette proximité me bouffait petit à petit et je brûlais d'envie de l'embrasser. Mais je devais me retenir...

Code by Fremione.



Dernière édition par Raphaël Müller le Ven 22 Déc - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Ven 22 Déc - 19:39

Je le laissais s’installer doucement contre moi. Ou plus tôt sur moi. Ses bras trouvèrent de la place autour de ma taille et je me réajustais doucement pour qu’on soit plus confortable. Je notais avec qu’elle précaution il évitait ma jambe et je lui en étais très reconnaissant. Une de mes mains se posa automatiquement à la base de sa nuque. Je me figeais un instant, me demandant si c’était correct avant de me détendre doucement alors qu’il me serrait. Mon autre main était posée légèrement sur sa taille.

Alors qu’il respirait doucement mon pouce commença à dessiner des cercles automatiquement à la base de sa nuque. C’était agréable. Je fermais doucement les yeux. C’était agréable. Son poids sur moi ne me dérangeait absolument pas, bien au contraire. La chaleur de son corps réchauffait doucement le mien. Dans le calme de l’appart je sentis mes oreilles se déboucher d’un coup. Je n’avais même pas remarqué qu’elles étaient bouchées. L’adrénaline, le bruit des coups de feu aussi éventuellement. Le fait d’être au calme aidait pour faire passer tout ça. Vu qu’avant il y avait eu les cris, encore avant le gars qui avait dû me porter et encore avant les ambulanciers incompétents. Je pris une inspiration plus grande que les autres et soupirais doucement en expirant.

Je sentis Raphaël lever la tête et ouvrir les yeux, plongeant mon regard dans le sien. Je m’attendais à ce qu’il parle ou me pose une question, mais rien ne sortit de sa bouche. Je souriais doucement à son intention avant de reposer ma tête doucement en arrière et fermer les yeux. Mon pouce, toujours à la base de sa nuque recommenças à tourner en rond doucement caressant la peau douce de cet endroit. C’était étrange d’être si proche. Après un mois de séparation, un mois sans le voir… Avant ça trois mois de relation et avant ça encore presque un an à me retenir de lui sourire, à devoir jouer à l’armoire à glace. J’avais l’impression qu’on passait d’un extrême à l’autre : amour secret, relations secrètes, rien du tout, proximité soudaine. C’était … Des montagnes russes pur et dur. Je me demandais si ça allait durer…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Ven 22 Déc - 23:16


Forgetting or forgiving

Raphaël Müller & Andrew O'Connel


Andrew avait alors disposé une main sur ma taille et une autre main dans mes nuque qu'il commença à caresser doucement. Je le regardais alors qu'il esquissait un sourire et qu'il rejette en arrière sa tête. Aucun mots ni sons n'avaient su sortir de ma bouche, je n'avais pas besoin de dire quelque chose; surtout je n'en avais pas envie. Je souhaitais juste profiter de l'instant présent en sa compagnie. Comme-ci à tout moment il pouvait disparaître, s'évaporer d'entre mes doigts et de me réveiller seul dans mon grand lit froid à l'ambassade.

Je sentais doucement une petite chaleur apparaissant sur mes joues. Sentant qu'il recommençait doucement ses agréables petites caresses dans mon cou, un petit gémissement témoignant de mon soulagement et de mon plaisir d'être avec lui s'échappe de ma bouche. Je me redresse légèrement, sans le brusquer ou lui faire le moindre mal, le rouge ayant à présent envahit mes joues et ma voix déraillait légèrement sur le stress dû à ce que j'avais laissé échapper par "réflexe".

- Je... Je suis désolé... Je voulais pas faire ça... Enfin... Pas que ça se dévoile... Oh je suis si désolé...

Je baissais la tête, un peu honteux d'avoir réagit comme un adolescent qui découvre le bonheur d'être avec une personne qu'il aime, de leur contact, de leur proximité...  La chaleur de mes joues et l'embarras pouvaient pleinement se lire sur mon faciès. Dieu que j'avais honte de ma réaction, mais... J'avais tant apprécié... Que c'était sortit simplement et purement comme je le ressentais.

- Je... Si cela te gênes... Je peux partir... Je ne souhaites pas que tu te sentes mal à l'aise avec cette proximité ou ma présence...

Je m'excusais de cette réaction, je ne voulais pas qu'il se sente agressé ou bousculé en aucune façon par ma présence ici, à ses côtés.

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté Mar 2 Jan - 21:01

On était bien à deux dans ce canapé même si c’était assez bizarre. Je savais que si l’un de nous craquait la bonne résolution de : on recommence à zéro, sera envolée et oubliée. Et je ne savais me décider si c’était une bonne ou une mauvaise chose. Je suppose que vu comme on était partit un début normal ne serait pas possible. Enfin pas entièrement envisageable. De plus il y aurait certainement un malaise non ? Enfin peut-être… On avait quand même rompus et les messages de cette nuit ne risquaient pas de s’effacer de ma mémoire. Distraitement je caressais toujours sa nuque en repensant à tout ça. On était dans de beaux draps tous les deux. Et je commençais à avoir une sérieuse migraine avec tout ça.

J’arrêtais mon geste alors que j’entendis Raphaël gémis doucement. Et rouvris les yeux pour regarder ce dernier se redresser légèrement. Je haussais un sourcil en le regardant s’expliquer. Penchant la tête sur le côté je le regardais alors qu’il baissait la sienne de honte. Rigolant doucement je me laissais retomber en arrière et fermais mes yeux à nouveau alors qu’il me disait qu’il pouvait partir si jamais ça le gênais.

« Tu sais … je crois que malgré tous nos efforts on pourra jamais commencer un truc classique comme dit tout à l’heure, mais ce n’est pas grave. »


Caressant doucement ses cheveux je ne rajoutais rien de plus mais fis comprendre qu’il pouvait rester. Au final il resta encore deux heures avec moi avant que je ne le renvois chez lui pour rassurer sa famille. Je ne le raccompagnais pas à la porte, ne le sentant pas trop avec ma jambe, mais lui promis de lui écrire pour qu’on se revoit. L’orage était passé en quelque sorte. Cette soirée là je restais dans le canapé à dormir. J’essayerais d’envoyer quelqu’un demain à la pharmacie pour des béquilles et des médocs en plus. Mais ça se serra demain !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet ☆ Re: Forgetting or forgiving? [Andraël]   
le sujet à été posté

Revenir en haut Aller en bas
 
Forgetting or forgiving? [Andraël]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midnight Sun :: Hors jeux :: And last night you were in my room :: Saison deux :: Scènes-
Sauter vers: