AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum Invité <3
Midnight Sun a ouvert ses portes le 16 Aout 2018.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
SI TU VEUX AVOIR DES RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE CONCEPT
C'EST ICI QUE TOUT CE PASSE : JUSTE LAAAAA !
Hey, Invité, qu'est-ce que tu dirais de boire quelques coktails dans une villa de riche
La soirée des Kingston t'attends !.

 

 (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau

Aller en bas 
Auteur
Message
Invité
avatar


MessageSujet ☆ (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Mar 1 Aoû - 10:41




Lacey et Steven
Retrouvailles inattendues.

C
ela faisait maintenant six mois que je travaillais comme traductrice pour Steven Pace, le frère d’Andrew. Chaque matin, quand je me levais, j’avais hâte d’aller travailler, parce que je savais que j’arriverais à l’apercevoir, même à peine cinq minutes, mais quand même, je le verrais. Cinq minutes par jour, c’est le minimum que je demande. Je savais que si Lucy, ma meilleure amie, était encore en ville, si elle ne s’était pas engagée dans l’armée, elle me mettrait des baffes afin de me remettre les idées en place. M’entichée de mon patron, c’est déjà totalement stupide de ma part, mais en plus, m’entichée du frère de celui qui m‘a conduite à faire une tentative de suicide, c’est encore plus stupide de ma part. Mais voilà, je n’y suis pour rien, c’est entièrement de sa faute. S’il n’était pas aussi beau, aussi gentil avec moi, je n’aurais peut-être pas craqué pour lui au point d’en être carrément amoureux. Je suis vraiment irrécupérable comme fille, je vous jure. Des hommes à Londres, ce n’est pas ce qui manque, alors pourquoi lui ? Je sirote mon café au lait d’un air rêveur, au lieu de plancher sur ma traduction, mais j’ai encore beaucoup de temps devant moi et je songe au jour où j’ai compris que ce n’était pas seulement un béguin que j’avais pour lui. C’était il y a quelques mois, deux ou trois, pas plus. J’étais entré dans son bureau après avoir frappé, mais il n’avait pas dû m’entendre car je n’avais pas eu de réponse, et étant donné qu’il m’avait dit lors de mon embauche que si j’avais besoin de le voir, je n’avais pas besoin de demander, j’étais entré. Je voulais juste lui parler d’un problème que je rencontrais avec le livre que je devais traduire et je l’ai trouvé dans son bureau, torse nu ce qui m’a totalement déstabilisé. Je suis devenue toute rouge et j’ai reculé vers la sortie en bredouillant des excuses, sauf que je me suis cassé la figure à cause de mes talons et qu’il a dû me conduire aux urgences parce que j’avais mal à la cheville ; une entorse ; je vous l’accorde, c’est banal, mais c’est ce jour-là que j’ai compris que je l’aimais et qu’il ne devait pas le savoir. Ce jour-là, il m’a aussi dit que … Et merde, la porte ! Je redescends bien vite sur terre lorsque la porte de mon bureau s’ouvre à la volée et je renverse du café par tout sur le bureau et aussi sur mes vêtements. Je me lève d’un bon pour attraper de quoi nettoyer les dégâts. En plus, c’est lui. Pourquoi est-ce que à chaque fois que je laisse mon esprit s’égaré vers des contrées dangereuses je deviens aussi maladroite ?
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Jeu 17 Aoû - 10:25

Une journée ordinaire au bureau
Depuis environ six mois Lacey bosse pour moi dans la maison d'édition et j'en suis bien heureux. Le fait est qu'elle bosse pour moi me permet de pouvoir garder un œil sur elle et ça me fait plaisir parce que depuis ce que mon bâtard de "frère" a pu lui faire j'admets que je m'inquiète beaucoup pour elle. Bon, je n'ai pas eu de ses nouvelles pendant de nombreuses années mais depuis qu'elle a franchit mon bureau lors de notre entretient d'embauche je ne pense qu'à elle. Si au début je pensais à elle comme à une petite chose que je souhaite protéger à tout prix désormais je pense à elle comme a une jeune femme que je souhaite protéger et que j'apprécie énormément. Donc oui elle me plaît, je suis encore loin d'être amoureux mais attaché à elle je le suis grandement, il faut dire que Lacey est une femme admirable, pleine de qualités et de tendresse et j'apprécie grandement ça chez elle. Alors oui justement là je me dirige jusqu'à son bureau avec pour idée de lui proposer d'aller manger dans un restaurant italien ce midi ou ce soir, comme elle préfèrera si elle acquiesce, je marche jusqu'à son bureau et tape à la porte puis je rentre sans attendre la réponse la voilà qui renverse du café de partout sur son bureau je ricane amusé qu'elle fasse toujours des petites gaffes et je sors de ma poche plusieurs kleenex et je commence à nettoyer son bureau avec elle. « Comment tu vas ? » Oui j'ai envie de savoir comment elle se porte, s'il y a quelque chose dont elle souhaite me parler ou non. « Où est la traduction du bouquin érotique que je t'ai filé la semaine dernière ? » Parce que oui j'ai hâte de lire le bouquin et de voir un peu ce qu'il en est, ça m'intéresse beaucoup faut bien se le dire et puis les bouquins érotiques c'est plutôt sympa de temps en temps...
Lacey & Steven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Ven 25 Aoû - 9:21



               
Lacey et Steven
       Retrouvailles inattendues.

   
C
’est plus fort que moi, dès que Steven est dans les parages, je me ridiculise. Je me tort les pieds, je me casse la figure, je me cogne, je renverse des choses, je casse des choses. Je ne suis plus capable de maitriser mon corps dès qu’il est dans les parages. Et c’est vachement handicapant. Ce n’est même plus de la maladresse à ce stade, c’est autre chose. Alors quand il entre dans mon bureau ce matin-là, mettant fin à imagination et à mes pensées, j’envoie valdinguer ma tasse café et je bondis de ma chaise comme un ressort, afin de limité les dégâts. Lui, il se marre. Parfois, j’ai l’impression qu’il sait parfaitement à quoi je pense et ça me met mal à l’aise. Néanmoins, le temps que j’attrape la boîte de mouchoir posé sur le meuble de l’autre côté de mon bureau, il en a déjà sortie de sa poche et m’aide à éponger. Je l’entends à peine me demander comment je vais, tellement mon cœur cogne fort dans ma poitrine, comme toujours quand il se trouve à moins d’un mètre de moi. « Comment tu vas ? » je réponds machinalement et complètement à côté de mes pompes. En fait, je ne sais pas du tout ce qu’il m’a dit, je sais juste qu’il a parlé, mais ça s’arrête là. Il faudrait que je me montre beaucoup plus attentive, mais sincèrement, je vois mal comment je peux faire, s’il n’était pas aussi beau, ça serait sans doute plus facile. Finalement, alors que je suis en train de mettre dans la corbeille à papier un mouchoir tout imbibé de café, il me demande ou j’en suis dans la traduction et je mets à rougir comme une tomate. En signant dans sa société, je ne m’attendais pas à avoir à traduire ce genre de romans, et le fait qu’il m’en parle, me met mal à l’aise. Rectification. Encore plus mal à l’aise. « Euh … J’ai traduit les huit premiers chapitres ! » couinais-je, morte de honte. A cause du café ou du thème de la traduction, je ne saurais le dire.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Jeu 14 Sep - 10:43

Une journée ordinaire au bureau
J'adore cette fille, elle se met toujours dans des situations impossibles et inimaginables sans pour autant faire exprès comme certaines filles peuvent le faire... Lacey elle trouve toujours le moyen de se ridiculiser sans même faire chercher à le faire, elle n'est pas du genre a vouloir se rendre intéressante juste pour qu'on la regarde. Visiblement c'est pas son truc, c'est sa maladresse naturelle qui fait qu'elle est comme ça et je trouve ça tellement adorable. Et puis je ne sais pas j'ai l'impression de lui faire un certain effet, à chaque fois que je lui parle elle me répond à côté comme là elle vient de le faire en me demandant comment je vais alors que je viens à peine de lui poser la question. « Je vais bien. Et de ton côté, tout se passe bien dans ta vie ? » Que je réponds tout en lui retournant volontairement la question tandis que je la scrute longuement de mes yeux clairs tout en essayant de savoir comment ça se passe avec le bouquin qu'elle doit traduire, quand je l'entends me dire qu'elle a traduit plusieurs chapitres j'acquiesce. « J'ai hâte de pouvoir le lire ! Félicitations, tu avances plutôt bien ! » Je dis ça d'une voix douce tout en la scrutant longuement à nouveau en remarquant évidemment qu'elle rougit comme une tomate puis je consulte l'heure à ma montre et j'acquiesce. « Bon il est midi. On va manger en ville ? Italien ça te tente ? » Que je demande à ma brune en attendant d'avoir son point de vue à ce sujet, autant prendre une pause déjeuner pour être en forme pour l'après-midi ...
Lacey & Steven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Jeu 21 Sep - 10:07



               
Lacey et Steven
       Retrouvailles inattendues.

   
J
e n’ai jamais cherché à me rendre intéressante de quelque manière que ce soit. Il y a quelques années en arrière, lorsque j’ai fait ma tentative de suicide, certains de mes camarades de classe sont aller dire que j’avais fait ça uniquement dans le but de me faire remarquer, parce que les photographies de moi qu’Andrew avait publier sur internent, ne m’avaient pas suffi. Les gens sont vraiment bêtes, ils n’ont pas du tout compris que c’était justement ces photographies qui m’avaient donné envie d’en finir. Donc non, je ne cherche absolument pas à faire mon intéressante. D’ailleurs, en temps normal, je ne suis pas du genre maladroit. C’est la présence de Steven qui me fait trébucher et faire tomber tout ce que je tiens dans les mains. Rien d’autre. Je ne sais pas s’il a conscience de l’effet qu’il a sur moi, parce que tout le monde dans la boîte l’a remarqué. « Oui, oui ! » je réponds simplement tandis qu’il me demande comment je vais. A coup sûr c’est ça qu’il vient de me demander, comme j’allais. Je le sais, parce qu’il a le regard malicieux, comme s’il n’osait pas rire de ma maladresse. Il me demande ensuite ou j’en suis dans la traduction du roman qu’il m’a donné ; un roman érotique rien que ça ; et je me sens bêtement rougir. J’explique bien vite que j’ai déjà traduit plusieurs chapitres et il semble en être content, il ajoute qu’il a hâte de pouvoir le lire. « Tu aimes bien ce genre de bouquins ? » je lui demande alors, en regardant ailleurs. « Je préfère te prévenir, le gars de l’histoire est plutôt bizarre dans son genre, il aime faire des choses un peu douteuses ! » je poursuis en sentant plus de rouge m’envahir la figure. Putain de merde, pourquoi ai-je dis une chose pareille ? Il me propose ensuite d’aller manger en ville. Je me sens soudain stupide. Enfin, plus stupide que quand je parlais du personnage du roman que je traduis. « Euh … je m’étais préparé un casse-croute ! » j’avoue, en désignant le sandwich minable que j’ai apporté et qui se trouve sur mon bureau. A dire vrai, je n’avais même pas fait attention à l’heure. A coup sûr, si Steven n’était pas venu me voir, je n’aurais pas manger. Finalement, prise d’une inspiration subite, je le jette dans la poubelle. « Italien, c’est très bien ! » dis-je alors. Je serais vraiment bête de refuser d’aller déjeuner en compagnie de mon patron super beau et super sexy.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Mar 3 Oct - 11:55

Une journée ordinaire au bureau
Oui, je veux la protéger contre le passé extrêmement douloureux qu'elle a pu avoir et qu'elle ne souffre plus d'une quelconque façon. Pour moi c'est important qu'elle se sente bien et qu'elle soit heureuse et épanouie dans sa vie. On y a tous droit à l'épanouissement et justement je juge important de pouvoir l'aider et la soutenir quand elle a besoin de quoi que ce soit. Elle me garantie bien rapidement que tout va bien pour elle dans sa vie en ce moment et je souris tout en acquiesçant vivement. « Tant mieux. » Que je réponds rassuré qu'elle va bien et qu'il ne se passe rien de douteux pour elle en ce moment. C'est une bonne chose. Puis finalement nous en venons à parler du bouquin que je lui ai donné pour qu'elle le traduise elle me demande alors si j'aime les bouquins dans ce genre et j'acquiesce. « Ouais de temps en temps c'est pas désagréable que d'en lire un. J'ai tendance à préférer les bouquins fantastiques avec des histoires spéciales mais l'érotique ou le pornographique ça ne me dérange pas non plus. » C'est vrai j'aime lire de tout enfin sauf les bouquins policiers, je déteste ces trucs, c'est vraiment pourri mais c'est mon point de vue. Quand elle vint à me faire un commentaire sur le personnage du bouquin qui a des pratiques douteuses je ris en voyant le rouge lui monter aux joues. « Douteuses comment ? » Je demande histoire de me mettre en appétit, il n'y a rien sexuellement parlant qui peut m'effrayer de toute façon donc autant que je sache ce qu'il en est dès le début au sujet de ce bouquin et de ce personnage qui semble la mettre mal à l'aise. Finalement je lui propose ensuite d'aller manger en ville mais elle me répond qu'elle s'était préparé un casse-croute en me désignant un sandwich petit et un peu ridicule posé sur son bureau puis je la vois le jeter dans la poubelle et me dire que l'italien lui convient parfaitement. Bon j'aime pas qu'on balance la nourriture par la fenêtre comme ça mais pour l'heure je ne peux m'empêcher d'être heureux qu'elle ai fait ça. « Allons y dans ce cas. » Que je dis alors sourire aux lèvres tout en passant mon bras sous le sien tout en la conduisant hors de la maison d'édition allant jusqu'au restaurant italien qu'il y a non loin de la boîte...
Lacey & Steven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Mar 10 Oct - 11:13



               
Lacey et Steven
       Retrouvailles inattendues.

   
O
ui, je vais bien. J’ai un travail que j’aime, un toit sur la tête, je m’entends de mieux en mieux avec ma sœur, je me suis fait une nouvelle amie ; et malgré son statut je ne la considère pas moins que comme n’importe quelle personne ; et même si ma meilleure amie me manque un peu plus chaque jour, je ne m’empêche pas d’aller bien. J’ai déprimé une fois dans ma vie et on sait tous ou cela m’a conduite, alors, je préfère prendre les choses du bon côté. Et puis, avec Steven dans les parages, comment pourrais-je aller mal ? Il me parle ensuite du livre dont il m’a donné la traduction à faire et je lui demande s’il apprécie ce genre de bouquin. Pourquoi cette question, disons que je suis curieuse de connaitre ses goûts. Je m’intéresse à ce qu’il aime, tout simplement. Oui bon, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je sais que je bave après lui et qu’il le sait, mais c’est plus fort que moi. Je veux savoir. Il me répond que même si ce n’est pas son genre de prédilection, il apprécie ce genre de littérature, ce qui me fait rougir encore plus. « Moi, ce n’est pas tellement mon truc ! » je réponds, en plissant le nez. Et en même temps, vu le ratage total de ma seule expérience sexuelle ce n’est guerre surprenant dans mon cas. Je lui dis ensuite de se méfier car le personnage principal masculin à des préférences plutôt douteuses. Je pensais que mon attitude suffirait à le pousser à changer de conversation, mais il me demande des précisions. « Euh … Il … Euh, je ne préfère pas en parler, tu te feras une opinion tout seul ! » finis-je par répondre en bafouillant lamentablement. En fait, ça le fait rire et c’est encore pire pour moi. Il me propose ensuite de me joindre à lui pour la pause repas ce qui me surprends doublement. Car, d’une part, je n’avais pas vu que l’heure du déjeuner était arrivée et d’autre part parce que je ne m’attendais absolument pas à ce qu’il m’invite ; il ne l’avait encore jamais fait sauf le jour dans l’entretien ou il m’a proposé de prendre un café pour parler loin des oreilles indiscrètes. Je lui désigne d’abord le minable casse-croute au thon que j’ai emporté, puis j’accepte finalement sa proposition. En même temps, je serais sotte de refuser un tête à tête avec cet Apollon. Il me prend le bras et je me sens pousser les ailes. Mon sourire béat n’échappe pas à la fille de l’accueil et je m’aperçois que, comme une idiote, je n’ai pris ni mon sac à main, ni ma veste. Vous pensez que je pourrais lui prendre la sienne si jamais j’ai froid ? En plus, il me prend par les sentiments. La nourriture italienne, un restaurant italien. Depuis que j’ai découvert cette culture en rendant visite à mon correspondant italien, Andreas, je raffole de la bouffe italienne. Il ne pouvait pas mieux tomber, même si bon, pour le coup, j’ai jeté mon casse-croute à la poubelle, chose que je ne fais jamais.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Lun 23 Oct - 11:31

Une journée ordinaire au bureau
Elle est fascinante comme fille. Enfin non, je la trouve fascinante pour tout ce qu'elle est, pour ce qu'elle dégage, pour son sourire toujours jonché sur ses lèvres bien qu'elle ai un passé relativement assez délicat. C'est une jeune fille que je respecte pour tout ce qu'elle est, pour sa gentillesse, pour sa tendresse générale, elle est absolument géniale. Donc oui le fait est de l'avoir retrouvée ça me fait du bien, elle a toujours été une fille que j'ai respecté et c'est sûr que quand mon père s'est mit avec elle à l'époque j'ai été content me disant qu'il allait peut-être bien changé avec une nana comme elle. Mais il n'en est rien. Non seulement il n'a pas changé mais en plus il a empiré jusqu'à carrément la détruire psychologiquement et l'humilier en prime. C'est à ce moment précis qu'un fossé s'est crée entre nous deux et depuis je le hais de toutes mes forces. Sincèrement je me demande parfois comment on peut être un enculé à ce point pour s'oser à faire du mal à une autre personne lui il l'a fait. Mais ce n'est que mon point de vue sur la situation. J'aurais sûrement réagis autrement si la fille en question n'avait pas été Lacey. Quoi que je considère que faire ça à quelqu'un, même à la pire pouffiasse de la Terre, c'est incongru... Alors lorsque la brune m'annonce que le bouquin qu'elle traduit en ce moment n'est pas vraiment sa tasse de thé je souris. « Tu préfères lire quoi toi en général ? Du fantastique, par exemple ? » Que je demande curieux d'en savoir plus à son sujet même si je la connais plutôt bien de part son passif avec Andrew il n'en reste pas moins que je ne connais pas forcément ses goûts et passions en dehors, évidemment, de la lecture mais ça je pense qu'en vue de l'endroit où nous travaillons c'est une évidence pour tout le monde. Je la questionne ensuite sur le bouquin et plus encore sur le personnage, qui, selon elle a des goûts douteux quand je la vois mal à l'aise je souris et acquiesce. « Dépêche toi de le traduire et je te donnerais mon point de vue sur ses pratiques douteuses. » Je suis ouvert d'esprit niveau sexualité, très ouvert même donc je ne pense pas que je serais choqué avec quelconque bouquin. Je lui propose ensuite d'aller manger un morceau en ville et elle accepte pour ma plus grande joie. Nous nous rendons jusqu'à un restaurant italien que j'affectionne tout particulièrement et visiblement il en est de même pour elle. Je la dévisage longuement de mes yeux bleus-gris tout en souriant à la brune puis j'attrape l'une des cartes des plats apportées par le serveur et je scrute la carte longuement me demandant bien ce que je peux manger. « Quelque chose te tente à toi ? » Que je demande histoire de voir si elle a eu plus de chance que moi pour le moment. De mon côté non plusieurs choses m'intéressent notamment un fritto misto mon plat préféré italien, un risotto au poulet, un plat de spaghettis bolognaise ainsi qu'une pizza reine blanche, j'hésite grandement...
Lacey & Steven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Lun 30 Oct - 13:05



               
Lacey et Steven
       Retrouvailles inattendues.

   
J
’avoue à Steven que je ne suis pas franchement à l’aise avec la littérature érotique. Je ne saurais dire pourquoi, mais j’ai l’impression que quand on lit ce genre de livre, tout le monde le sait, comme si ça se voyait sur votre visage, et j’ai toujours été plutôt prude. Je le suis toujours par ailleurs, donc non, décidément, ce genre de bouquin, ce n’est pas ma tasse de thé et j’ose espérer que mon nom n’apparaitra pas sur l’index du dit livre. Avouer que ça serait gênant, non ? Comme j’explique à Steven ne pas aimer ce genre de livre, il me demande ce que je préfère, allant même jusqu’à supposer que je puisse aimer la littérature fantastique. « Sans plus ! » répondis-je, en plissant le nez. « Je préfère les belles histoires d’amour, comme Jane Eyre, les Hauts de Hurlevent. J’aime beaucoup Shakespeare et aussi la littérature française ! » terminais-je. J’ignore si c’était son truc, en tout cas, je savais désormais une chose, il aimait la littérature érotique et je ne savais pas ce que je devais en penser. D’autant plus que, quand j’évoquais d’un air gêner les pratiques douteuses du bonhomme de ce livre, il m’indiqua avoir hâte que je le termine. Je regardais obstinément un point juste derrière sa tête, afin de ne pas croiser son regard bleu. Bordel, avec ce que je venais d’entendre, si ça se trouve, il aimait les fouets et les menottes, et erk … Décidément, ils ont un sérieux problème dans la famille Pace. Entre Andrew qui filme ses ébats et maintenant Steven qui admet n’avoir rien contre les pratiques sexuelles douteuses … Je me demande bien ou je suis tombée. Et surtout pourquoi il me plait tant cet homme ? C’est vrai, moi, les jouets, ce n’est pas mon truc. Pas du tout. Quoique je ne sais pas ce que c’est mon truc, mais une chose, c’est pas ça. « Oui, oui ! » couinais-je, tout en sachant que le jour où j’aurais terminé, je me plongerais aussi sec dans ma prochaine traduction en croisant les doigts pour qu’il ne se pointe pas dans mon bureau à me dire ce qu’il pense de tout ça. Je pourrais tout aussi bien garder les joues rouges jusqu’à la fin de ma vie. Enfin, par chance, il n’insiste pas d’avantage et nous nous rendons dans un petit restaurant italien. Ça tombe à pic, j’adore la bouffe italienne. Une fois installé à table et après avoir parcouru la carte dans un silence religieux, il me demande si quelque chose me tente. « L’escalope milanaise avec les penne regatte ! » dis-je alors. J’avais un principe, dès qu’un plat attirait mon intention, je ne regardais pas les autres, sinon, je mettrais des heures à me décider. Et nous n’avions pas des heures devant nous.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Sam 11 Nov - 13:45

Une journée ordinaire au bureau
Passer du temps avec elle me fait toujours extrêmement plaisir. Lacey est une femme douce et gentille, je l'aime beaucoup et je tente de la protéger pour que plus personne ne lui fasse du mal comme mon abruti de frère a pu lui faire du mal. Effectivement ça a beau s'être passé il y a longtemps je garde toujours une certaine haine à l'égard de mon frangin pour la simple et bonne raison que je n'aime pas qu'on fasse du mal aux gens et puis bon après ce qu'il lui a fait il a considérablement changé quitte à devenir un poison mortel avec moi. Carrément quoi. Un vrai enfoiré. Je la fixe longuement alors que nous parlons de ce qu'elle préfère lire et quand j'entends ses mots je souris. « J'adore Shakespeare il avait un don cet homme, un vrai nom. » Que je dis sourire aux lèvres tout en fixant la brunette longuement de mes yeux clairs tandis que je lui dis que j'ai quand même hâte de lire la traduction du bouquin qu'elle traduit en ce moment. Je décide néanmoins de ne plus aborder le sujet pour le moment étant donné que je remarque bien que ça la met mal à l'aise. Si besoin est j'en reparlerais plus tard même si je ne pense pas qu'il y en aura vraiment besoin. Après quoi nous partons dans un restaurant italien à côté de la maison d'édition et on se pose à une table et décidant l'un et l'autre ce que nous allons prendre. « Sympa ! Moi je pense partir sur un fritto misto. J'adore ça. » Que je dis en souriant tandis que le serveur arrive à ce même moment et prend nos commandes, je lui demande également une bouteille d'eau plate, il acquiesce alors et nous laisse à nouveau seul. « En tout cas sache une chose... Je suis ravi que tu bosses avec moi, c'est une joie de t'avoir à nouveau dans ma vie. » Il me semblait important qu'elle sache enfin que je suis ravi de la revoir et non pas que je prends sa venue dans ma vie, ou plus exactement son retour, avec méprise. Ce n'est pas le cas, j'adore Lacey elle est adorable...
Lacey & Steven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Mar 14 Nov - 11:40



               
Lacey et Steven
       Retrouvailles inattendues.

   
J
Par chance, il abandonne l’idée de me parler de cette traduction lorsqu’il comprend qu’en parler me met vraiment mal à l’aise. Il faut dire que ma seule expérience en ce domaine c’est soldé par des photographies et des vidéos de moi sur le net. Alors, forcément évoquer les pratiques plutôt douteuses d’un bonhomme qui aime les menottes, les fouets et les jeux sexuels, ça a de quoi me mettre mal à l’aise. Je ne serais même pas surprise d’apprendre que le type du roman photographie ses « copines de jeu ». Si tel est le cas, j’irais lui balancer le manuscrit sur son bureau et je lui dirais que je ne peux pas continuer parce que le bonhomme du livre est le sosie de son frère. Mais je pense qu’il s’est un peu renseigné sur l’histoire avant et qu’il ne me ferait pas volontairement ce genre de coup foireux. Dans le fond, je le sais, je ne me trompe pas Steven est un homme bien. « C’est le meilleur à mes yeux ! » je réponds, lorsqu’il dit aimer Shakespeare lui aussi et que cet homme avait un donc. Certes, il faut aimer lire des pièces, mais c’est mon cas et à l’évidence, c’est aussi le sien. Ensuite, nous voilà confortablement installés dans le petit italien à deux minutes de la maison d’édition et après avoir consulté les cartes, il me demande ce qui me fait envie. J’essaye juste de ne pas penser que c’est un rendez-vous, car ça n’en est pas un pour lui, c’est juste un déjeuner entre collègues de travail. Je lui indique ce que je désire, puis il passe la commande et le serveur indique le tout sur sa tablette ; c’est un restaurant moderne. « Pour moi aussi ! » je réponds, en rougissant, car bien évidement, je ne pense pas au travail, mais à lui et à lui seul. Il me met dans tous mes états et me fait perdre complètement mes moyens. Je ne sais même pas s’il en a conscience. Je suppose que lui, car sur ce point, n’ayant pas l’habitude, je suis loin de savoir me montrer discrète. Je suppose que ça doit l’amuser et que c’est précisément pour cette raison qu’il a choisi de me faire traduire un roman érotique, qu’importe si ça me met mal à l’aise. Dans le fond, ce n’est pas tant le fait de traduire ce genre de livre qui me met mal à l’aise, mais plutôt parce que j’imagine que c’est moi la fille du livre et lui le mec. Bon sang oui, c’est ça qui me met mal à l’aise, alors que je sais très bien que ça n’arrivera pas, parce que je suis bien trop jeune pour lui et qu’en plus, je suis l’ex de son frère.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Sam 2 Déc - 13:48

Une journée ordinaire au bureau
Même si je ne suis plus proche du tout de mon "frère" il n'en reste pas moins que ce qu'il a pu faire à Lacey comme a bien d'autres femmes je n'apprécie pas. OK je suis loin d'être un exemple sur le plan sentimental mais jouer ainsi avec une femme jusqu'à carrément la prendre en photo et la filmer puis balancer le tout sur le web je trouve ça plus que répugnant. Je ne pourrais pas agir comme ça alors oui je tente de protéger Lacey pour qu'elle n'aie pas à souffrir à nouveau à cause d'un abruti qui a des envies malsaines en tête, c'est important pour moi de veiller sur elle. Faut dire que je me suis mis en tête après cet évènement qui l'a conduite à l'hosto que si j'avais été plus observateur avec Andrew il n'aurait peut-être pas sombré à ce point jusqu'à carrément devenir un gros con comme ça... Peut-être que si j'avais passé davantage de temps avec lui et moins avec mes plans cul de l'époque peut-être qu'il aurait été quelqu'un de plus stable, de plus épanoui malheureusement ce n'est pas le cas de Andrew est sérieusement partit en couilles. Je soupire alors tout en fixant Lacey alors que nous parlons de Shakespeare qu'elle adore autant que moi. « Moi celui que je préfère est Molière il avait une classe extraordinaire et un style d'écriture qui me plaît tout particulièrement. » Dis-je sourire aux lèvres tandis que je la scrute longuement de mes yeux clairs. Comme quoi on se ressemble bien plus que je me l'étais imaginé rien que pour les goûts en matière de bouquins on se comprend chose que je trouve géniale. Alors que le serveur prend nos commandes je fais savoir à Lacey que je suis ravi de l'avoir à nouveau dans ma vie et elle m'annonce que c'est réciproque je souris alors bien heureux. « Tant mieux... Je craignais qu'avec ton passé tu ne veuilles pas m'approcher en vue de ce qu'Il t'a fait... » Confiais-je à la brune en grimaçant tout en soupirant ma lassitude je passe alors ma main sur la sienne en geste d'affection. « Sache que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'il ne t'arrive plus jamais rien de mal et que tu puisses vivre bien. » Assurais-je à la brune histoire qu'elle comprenne que je serais toujours là pour l'aider désormais et qu'elle se sente plus en confiance...
Lacey & Steven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Sam 9 Déc - 9:46



               
Lacey et Steven
       Retrouvailles inattendues.

   
M
on passé avec Andrew, je tente par tous les moyens de ne plus y penser. Oublier, je ne pense pas que ça soit possible, mais éviter d’y penser, c’est dans mes cordes. Parfois, c’est bien plus difficile que ce que je pensais, que ce que j’espérais, mais dans l’ensemble, je pense que je me débrouille plutôt bien. Par bonheur, Steven change de conversation ; bien que cette dernière porte toujours sur la littérature ; et nous voilà en train de parler Shakespeare et théâtre. Il admet ensuite avoir une préférence pour Molière et j’approuve. « Je suis bien d’accord, il a un style inimitable. Mais c’est encore mieux en version originale ! » Lire un livre ou une pièce, écrite par un auteur français, en version britannique, ce n’était pas pareil que de le lire dans sa version d’origine, mais tout le monde n’en était pas capable. Parfois, mon métier de traductrice me faisait oublier que tout le monde ne parlait pas plusieurs langues, comme c’était mon cas. Quand il m’indique qu’il est content que je fasse partie de sa vie, je ne pense pas qu’il est conscience de ce que je pense vraiment. Pour lui, je ne suis que l’ex petite amie de son idiot de frère et aussi son employée, mais pour moi, il est beaucoup plus. Il me plait vraiment … beaucoup et j’ai bien du mal à me retenir de ne pas lui sauter dessus. Mais je sais que ça ne serait pas très convenable et puis aussi, ça serait risquer. Je ne dois pas oublier que Steven est mon patron et que penser à sa bouche et au goût que ses baisers pourraient avoir n’est pas raisonnable. « Je suis quand même partie en courant le jour de l’entretien ! » lui rappelais-je quand il dit qu’il craignait que je ne veuille pas l’approcher à cause de ce que son salopard de frère m’a fait. « C’était difficile au début, je l’admets, mais avec du recul, je sais que tu n’y es pour rien ! » j’ajoute alors. Et mine de rien, ce n’était pas rien. C’était très important pour moi. Je savais qu’en cas de pépin, je pouvais compter sur lui, même si ce n’était qu’en temps qu’ami. Il reprend la parole, ajoutant qu’il souhaite que plus jamais je n’ai à souffrir. Et j’en suis toute chamboulée. Encore une fois, il n’a pas conscience de l’effet que ses paroles ont sur moi, pour un peu, j’en mouillerais ma culotte. Alors qu’il n’a absolument rien dit qui soit à prendre avec ambiguïté. Je regarde sa main, posé sur la mienne, comme si c’était la chose la plus précieuse au monde et je frissonne. « Merci ! » dis-je, en tentant de penser à autre chose qu’à sa main sur la mienne.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Jeu 28 Déc - 16:56

Une journée ordinaire au bureau
Elle me plaît énormément je l'admets et puis en dehors de son physique loin d'être désagréable elle est très sympathique et je reconnais qu'avec les années cette jeune femme a bien grandit dans le sens où elle est devenue une femme forte, dans le sens caractère pas poids, et une femme sur laquelle on peut compter et ça j'admets que j'apprécie beaucoup. Et dire qu'il y a encore quelques années elle souffrait le martyr à cause de mon frère et maintenant elle est en face de moi, souriante et visiblement très heureuse, c'est une bonne chose. Au moins elle a su se relever malgré les épreuves que la vie lui a foutu sur sa route chose que je trouve vraiment formidable. Nous parlons pour le moment de littérature et quand elle me fait savoir que lire des Molière en version originale lui plaît davantage je souris. « Je n'ai jamais essayé. Je ne connais pas le français, fin juste les bases donc je saurais pas te dire mais je te crois sur parole. » Dis-je en souriant largement tout en posant mes yeux clairs sur elle tandis qu'un serveur arrive à ce même moment et nous donne une bouteille d'eau plate, nous le remercions tandis qu'il file puis je serre un verre d'eau à mon employée et je me serre un verre d'eau à mon tour. Nous voilà ensuite qui parlons de mon frère et quand elle me remémore la fois où je l'ai eu en face de moi pour son entretient d'embauche je ris. « Oui c'est vrai. Je t'avouerais que ça m'avait blessé parce que moi concrètement je ne t'ai rien fais. J'ai juste la malchance d'avoir ce gros con en guise de frère même si je ne le considère plus comme tel et ne le fréquente même plus. Mais moi en soit je n'y suis pour rien. » Avouais-je à la jolie brune en soupirant tandis que je la scrute longuement de mes yeux clairs puis je pose ma main sur la sienne tout en lui faisant savoir que je suis ravi qu'elle fasse partie de ma vie et quand elle me fait savoir qu'au début ce fût difficile pour elle mais qu'avec le recul elle a comprit que je n'y suis pour rien je souris alors ravi qu'elle ai comprit puis j'acquiesce. « Tant mieux. C'est très important pour moi que tu comprennes que je ne te ferais pas de mal. » Lançais-je d'une voix douce à la belle brune tandis qu'un serveur revient à ce même moment et nous apporte nos plats, ce fût plus rapide que je me l'étais imaginé, Lacey me remercie alors je la scrute longuement me demandant pourquoi elle me remercie et une fois que le serveur fût partit je retire ma main de la sienne tout en mettant du citron sur mon assiette de fritto misto puis je commence à goûter et c'est délicieux...
Lacey & Steven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté Dim 7 Jan - 9:24



               
Lacey et Steven
       Retrouvailles inattendues.

   
J
e n’avais pas eu une enfance de rêve, même si je n’avais jamais manqué de rien et mon adolescence avait été catastrophique. Oh, ça avait bien démarré, et puis quelques semaines après les premiers cours de seconde, une nouvelle était arrivée dans notre classe. Elle s’était mis toute la classe dans la poche et aller savoir pourquoi, moi, elle m’avait mise dans le mauvais panier. A partir de là, tous les moyens étaient bons pour me pourrir l’existence. Je n’ai jamais rien mais avec du recul, je me rends compte que c’était clairement du harcèlement. Alors, forcément, quand Andrew ; alors le plus beau garçon du monde à mes (avant que je ne connaisse son frère bien sûr) ; s’est intéressé à moi et m’a demandé de sortir avec lui, j’ai cru que la roue tournait en ma faveur et que cette pimbêche n’avait pas réussit son coup. J’ai été naïve, je m’en rends bien compte, car si je m’étais montré un tant soit peu intelligente, j’aurais flairé de loin qu’Andrew n’en voulait qu’à ma petite culotte. Donc voilà, à cause de cette fille, à cause d’Andrew, à cause de pleins d’autres choses encore, j’ai eu une adolescence catastrophique. Andrew a été la goute d’eau qui à fait débordé le vase, mais je pense que l’envie d’en finir devait me trotter dans la tête depuis un moment, je n’en avais juste pas encore conscience. Quand j’y pense, j’ai de la chance que ma sœur est choisie ce moment-là pour enfin se rendre compte qu’elle tenait à moi. Sans ça, je ne serais plus de ce monde. Nous en venons à parler littérature et j’en oublie le bouquin que je suis en train de traduire ; et qui me met franchement mal à l’aise sans que je ne sache expliquer pourquoi ; et j’en viens à dire que j’aime lire des livres de Molière et n’importe quel autre auteur français, dans la langue de Molière. « Je pourrais t’apprendre si tu le souhaites ! » je me surprends à lui proposé. En fait, ça serait surtout l’occasion de passer du temps ensemble, ailleurs qu’au boulot, ce qui n’est pas négligeable, bien que je sache qu’en étant seule avec lui, dans un cadre autre que celui du boulot, je serais sans doute encore plus mal à l’aise que je ne le suis déjà. Il m’avoue être heureux que je sois à nouveau dans sa vie et ça me met dans tout mes états. Je tente de ne pas perdre contenance en lui rappelant que j’étais partie en courant lors de mon entretien d’embauche. Je me sens honteuse quand il m’avoue que ma réaction l’a blessé. En même temps, à ce moment-là, c’est ce que je voulais, le blessé. Et je le regrette amèrement. Enfin, ça fait parti du passé désormais. « Je le sais maintenant ! » terminais-je, à la suite de ses paroles. Je voudrais ajouter autre chose mais nos plats arrivent, et comme il attaque son assiette avec appétit, je me retrouve à ne pas savoir quoi dire.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet ☆ Re: (Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau   
le sujet à été posté

Revenir en haut Aller en bas
 
(Lacven #2) Une journée ordinaire au bureau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midnight Sun :: Hors jeux :: And last night you were in my room :: Saison deux :: Scènes-
Sauter vers: